bonjour@mat-consulting.fr

Like a boss, 1: Devenir INDISPENSABLE au travail

adapter la grille de lecture socio-stéphano-logique au monde professionnel pour gagner en IMPORTANCE dans la société jusqu’à s’y rendre INDISPENSABLE
(175,00)
(175,00)

Like a boss, 1: Devenir INDISPENSABLE au travail

RAPPEL DE LA NOUVEAUTÉ 2016: UNE MEILLEURE STRUCTURATION DU PROGRAMME DE SÉMINAIRES SUR L’ANNÉE

3 modules « femmes »

  • module 1: les nouvelles attentes féminines
  • module 2: mode de vie: faites 2 fois plus de rencontres en 2016 (car la liberté, c’est le choix)
  • module 3: audace: 10 scenarii audacieux mais réalisables dans la vraie vie (dont 5 testés)

3 modules « pro »

  • module 1: toutes les astuces pour se rendre INDISPENSABLE au travail
  • module 2: savoir se vendre: faire des présentations écrites et orales mémorables
  • module 3: séduire et fidéliser ses collaborateurs (et ses clients)

2 modules « réseau »

  • module 1: 6 mois pour doubler son réseau sans faire un seul networking
  • module 2: le pouvoir (la dernière fois que j’ai donné ce séminaire, c’était en 2009, et je ne le redonnerai pas avant 2023)

2 modules « développement personnel »

  • module 1: développer sa créativité
  • module 2: ne rien lâcher: développer sa ténacité et mener à bien des projets long-terme

 

L’ÉCONOMIE MONDIALE VA « SECOUER »… DONC LA NÔTRE AUSSI

Dans un contexte aussi tendu, les entreprises ne vont pas se priver de tendre les flux, éliminer le gras… et bien entendu débaucher.

Et vous, au milieu de ça, vous n’aurez pas 50 options, ni même 30, ni même 10. Vous n’en aurez que 2, des options:

Indispensable à l'entreprise, ou bien jetable ?

J’ai mis un petit check vert au stylo sous celle qui me paraissait être la meilleure pour vous, mais après, vous êtes libre de choisir l’autre…

Bref, si je vous l’apprends je m’en excuse par avance, mais il est désormais à peu près certain que la « crise » (i.e la croissance nulle ou quasi nulle) soit notre paysage culturel jusqu’à la retraite, pour tout un tas de raisons politiques, financières, mais aussi énergétiques et climatiques (écouter les brillantes conférences de Jean-Marc Jeancovici à ce sujet), ce qui en sociologie évolutionniste s’appelle un contexte de forte pression sélective.

En clair: les meilleurs vont s’adapter et survivre, les autres vont crever à plus ou moins petit feu. C’est triste à foutre les larmes aux yeux, mais c’est ainsi. Et c’est pas ma faute, moi aussi je ne peux que m’adapter et transmettre ce que j’ai compris (« le moment est venu de dire ce que… »)

POUR LES NOUVEAUX: QUI EST STÉPHANE EDOUARD

J’oublie parfois (souvent) que des nouveaux découvrent le site tous les jours, et que ma réputation n’est pas encore inter-planétaire, donc pour les nouveaux:

Ingénieur en mécanique (je sais construire un pont, un moteur, des trucs comme ça), mais choqué par l’absence totale de tout intérêt des ingénieurs pour l’humain (disons qu’ils ne s’y intéressent qu’en période de recherche d’accouplement et/ou de beuverie entre amis, les deux événements étant – dans leur tête – amenés à coïncider), j’ai quitté l’univers des matrices de matériaux composites sans regret.

Quittant un monde pour entrer dans un autre, j’ai postulé à Sciences-Po, niveau troisième cycle, en sociologie de l’action organisée  où mon insistance ainsi que quelques lettres de recommandation compensèrent un dossier à peine correct (les garnisons d’ingénieurs austères et frustrés m’ayant coupé toute envie de compétition, j’en avais pas foutu un rond).

Passionné par la nouvelle grille de lecture de mes contemporains que fournissait ces concepts, mais moins par les règles d’épicerie gouvernant les budgets d’un laboratoire de recherche (si ça vous intéresse, demandez-moi, je vous expliquerai que les étudiants servent de main d’oeuvre gratuite aux enseignants-chercheurs, pour leur fournir la matière première de leurs « recherches », qu’ils facturent ensuite aux organisations gouvernementales ou aux entreprises privées en y mettant leur patte, et surtout leur nom et leur RIB), j’ai naïvement sollicité l’autorisation de rédiger mon mémoire de fin d’étude sur un sujet qui me passionnait à titre purement personnel, mais nullement rémunérateur: le mentoring artistique, notamment dans l’univers théâtral.

Puni d’avoir choisi mon petit interêt au détriment des gros sous-sous, on me fit comprendre avec une notation en demi-teinte et une absence quasi totale de soutien pendant les 12 mois de rédaction, qu’il fallait toujours faire passer les intérêts du laboratoire avant les siens propres, ce qui finit de me convaincre de ne pas m’embourber dans une thèse de 4 ou 5 ans où j’aurais fini essoré par ces petits fonctionnaires d’état, toujours en quête de subvention et de trésorerie.

Première grande désillusion de ma vie: les sociologues (les vrais, les sérieux, les chiants) sont aussi tristes et frustrés que les ingénieurs, sauf qu’ils ont remplacé le don inné de la logique par celui de l’idéo-logie et du blabla sentencieux.

Contrait de gagner ma vie et de me loger par absence de tout excédent de patrimoine parental, je suis devenu sondeur chez Sofres puis consultant en dépit d’un contexte de crise (déjà) lié aux suites de l’affaire du 11 septembre. Dans le métro, dans le bus, dans les taxis, à la pause déjeuner, à la pause café, et parfois même au bureau en cachette, je lisais compulsivement tout ce qui pouvait me tomber sous la main en matière de psycho-sociologie et de stratégies comportementales. Chercheur, et surtout observateur, semi-autodidacte, je n’ai cessé depuis de décortiquer et d’expliquer la logique cachée des émotions humaines, que ce soit dans des contextes professionnels, amicaux ou amoureux. Les gens sont parfois brillants, souvent décevants, mais toujours logiques, quand on réfléchit suffisamment longtemps.

Aujourd’hui, je vous propose d’acheter, par petits bouts, ces années de réflexion sur les stratégies comportementales des hommes et des femmes, pour mieux en tirer votre épingle du jeu, tout en vous distrayant et en apprenant des choses qui vous seront utiles tous les jours.

QUELQUES EXEMPLES DES CONCEPTS ET MÉTHODES INEDITS (« C’EST MOI QUI L’AI FAIT ») QUE VOUS DÉCOUVRIREZ AU COURS DE CETTE JOURNÉE

La technique du bélier « force de proposition »

Rester force de propositionLa technique dite de « la pizza »

pizza2

Le bouche à oreille à géométrie variable

Le bouche à oreille pour se rendre indispensable

Et bien d’autres!

CE QUE VA VOUS (R)APPORTER CETTE JOURNÉE CONCRÈTEMENT

  1. des conseils clairs et simples, immédiatement applicables sur le terrain
  2. détecter et corriger les erreurs que vous commettiez quotidiennement dans vos relations de travail sans y penser
  3. une hiérarchie qui vous écoutera et vous respectera plus
  4. un poste mieux payé
  5. obtenir des augmentations plus souvent que les autres
  6. plus de responsabilités et des attentes plus élevées de l’employeur (ça va ensemble)
  7. sans rogner sur votre vie familiale et vos loisirs
  8. mettre toutes les chances de votre côté pour survivre aux probables prochaines réorganisations
  9. être toujours informé en premier des changements importants
  10. devenir un point de référence pour vos boss, ils auront peur de vous perdre!

Bonus

  • mes derniers updates productivité
  • des anecdotes vécues par mes milliers de clients dans leur univers professionnel, décodées pour vous
  • des anecdotes tirées de mes relations de travail (ce que les gens font de bien, de très bien… et aussi de très mal lorsqu’ils bossent avec moi, et ça m’exaspère)

POURQUOI RÉSERVER

  1. Parce que vous n’avez pas le temps de réfléchir autant que moi aux relations interpersonnelles. C’est normal. Vous avez un job. Et ce n’est pas autant votre passion.
  2. Parce que je fais un gros effort (invisible) pour vous restituer les choses de façon extrêmement claires et simples
  3. Parce que simple ne veut pas dire simplificateur, je ne simplifie pas, ce n’est pas du coaching « à l’américaine » visant à se regonfler le moral tout seul, in asbtracto, pour se sentir mieux temporairement
  4. Parce que vous n’allez trouver ces informations nulle part ailleurs (ou bien si, en lisant et en réfléchissant une petite dizaine d’années sur ces sujets, vous avez le temps?)
  5. Parce que les gens qui réussissent sont ceux qui savent se former et investir sur eux
  6. Parce que les prix à la demi-journée pour les particuliers sont tout à fait raisonnables: quand j’interviens en entreprise ou à la TV (comme pour M6 en ce moment), la facture se montre à 5 chiffres. Et je pourrais même le faire ici, en adoptant certaines techniques de marketing vulgaires à l’américaine, ce à quoi je me suis toujours refusé…

Pourquoi venir en salle avec nous (si vous pouvez)

  1. Parce que j’aime vous voir en vrai
  2. Parce que c’est l’assurance de repartir avec les réponses aux questions que vousvous posiez
  3. Parce qu’on retient (encore) mieux quand on participe
  4. Parce qu’on est sympas
  5. Parce qu’il y a des trucs chouettes à manger
  6. Parce que c’est le même prix que d’écouter de chez soi

Crédit photo: TORLEY

5 avis pour Like a boss, 1: Devenir INDISPENSABLE au travail

  1. 5 sur 5

    :

    très bon séminaire pour adopter un état d’esprit positif en entreprise, en mode empathie. Point clé: la différence capitale entre la mentalité de salarié et la mentalité d’associé. je pense qu’il est important de revenir régulièrement sur le séminaire pour garder le bon “state of mind” et la maîtrise de sa carrière 😉

  2. 5 sur 5

    :

    Un séminaire qui éclaire les différentes périodes que toute personne rencontre au sein d’une entreprise , comme toujours des concepts inédits , des conseils , des exemples .
    Un séminaire à conseiller à toute personne active .

  3. 4 sur 5

    :

    Je viens de ré-écouter ce séminaire que j’avais entendu une première fois au moment de sa sortie, et il méritait bien cette deuxième écoute!
    Beaucoup de concepts qui permettent de mieux comprendre les relations au travail, et les clés pour en tirer partie.

  4. 5 sur 5

    :

    J’avais adoré l’enfer du salariat et celui ci je l’adore également. Beaucoup de stratégies expliquées, l’état d’esprit à avoir…
    A écouter, reécouter, et reécouter de temps à autre histoire de conserver les bonnes pratiques au sein de l’entreprise pour être remarquable et remarqué.

    Olivier

  5. 5 sur 5

    :

    Comment avoir l’état d’esprit, les tactiques et les actes de la personne indispensable au bureau ?
    Hier soir j’étais au cinéma avec un pote et il me disait qu’il avait peiné à obtenir son entretien individuel annuel (ce n’est pas automatique dans les petites boites).
    L’histoire se finit bien pour mon pote, mais quand il me racontait ça je me disait “Damn, si il avait écoutait ce séminaire il aurait put utiliser cette stratégie au long de l’année et basta”.

    Le séminaire couvre l’étape de l’embauche et surtout la fatidique période d’arrivée dans son nouveau poste.
    Je n’ai pas écouté “100 jours“, mais il y aurait de grands ponts entre les deux. Quelles sont les actions piliers, comportement à adopter pour démontrer sa valeur aux bonnes personnes et enfin devenir la personne indispensable au bureau tandis que ses collègues ne comprennent toujours pas ce qui se trame au quotidien dans le lieu qu’ils fréquentent le plus dans leur vie.
    Démarquez-vous en adoptant un état d’esprit d’associé sans pour autant vous faire piétiner par votre hiérarchie.

    Comme toujours de la psychologie, des exemples, et surtout beaucoup d’outils et stratégies pratiques.
    Dans les séminaires que je possède, “Productivité“ serait celui qui le complèterai le mieux.

    Je ne suis plus salarié, mais certains outils et décodage psychologique me serviront à l’avenir.
    Aucun doute

    N.W

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Séminaires complémentaires recommandés

    Détecter le mensonge

    « Manipulation, I » : qui vous ment (et comment)

    4.5 sur 5 sur 2 avis
    (difficulté)
    Objectifsreconnaître et décoder les techniques de manipulation à votre encontre - chapitre I : le mensonge
    175€

    Etre un leader

    4 sur 5 sur 3 avis
    (difficulté)
    Objectifscomprendre et savoir utiliser les techniques des leaders pour les appliquer à sa propre existence et devenir plus influent et plus attirant
    175€

    Terrassez votre timidite

    4.25 sur 5 sur 4 avis
    (difficulté)
    Objectifs assumer et canaliser ses désirs afin de devenir un homme plus masculin et plus séduisant
    175€