Intelligence sociale II

mettre en place les bonnes pratiques et développer l’état d’esprit permettant de faire des rencontres seul
189min
182Mo
mp3
(175,00)
 

Basé sur 69 avis

Voir les avis

Intelligence sociale II

Jamais ce site n’a eu l’âge de la naïveté et des serments à la ta-ga-da-tsoin-tsoin prétendant que la réussite est en chacun de nous et qu’il suffit de « just do it ».

Car la réalité est souvent faite, à qui sait où regarder, de constats complètement imprévisibles, et celui-ci en est un : il existe des gens (je veux parler d’hommes, bien sûr, car pour les femmes c’est une toute autre sociologie) qu’il est impossible de pousser à faire des rencontres.

Pourquoi certains n’y arrivent pas…

… et n’y arriveront peut-être jamais

« And this loneliness won’t leave me alone »
Otis Redding, Sittin’ on the dock of the bay

Il y a des gens qui pourront être suivis par le meilleur coach / expert / sociologue / psychologue (rayez la mention inutile) du monde à chaque minute de leur vie et pendant des années sans que ne décolle vraiment leur vie affective et amoureuse. Et je pourrais en citer, des noms.

Ils auront acquis la capacité à faire des rencontres, mais la plupart du temps ces rencontres n’auront pas lieu. La nuance est de taille et il est important de bien la comprendre sinon vous n’aurez rien compris : acquérir la capacité à faire des rencontres, ça n’entraîne pas forcément comme conséquence que ces rencontres se réalisent dans la réalité.

Quel est alors l’élément manquant ? Car chercher le point commun (« pattern », diraient les anglo-saxons) à tous ces garçons c’est trouver la clé du problème.

Et la clé du problème des rencontres se trouve à 90% du temps dans votre (in)capacité à sortir seul, autrement dit à gérer la solitude.

La ville, c’est la solitude peuplée

En théorie (je dis bien en théorie), chacun évolue au milieu d’un réseau de gens qui tous lui veulent du bien, l’un garantissant ses affaires, l’autre ses amours, untel aidant pour ceci et l’autre pour cela mais tous ayant la fiabilité d’une montre suisse et le désintéressement d’un héros de roman.

C’est vrai, mais uniquement partiellement.

Car entre des moments (certes agréables) de la sorte, s’insèrent tout un tas d’autres – correspondant à des étapes-clés de la vie : déménagement, expatriation, ascension sociale, changement de cercle d’amis, etc. – qui se passent dans une partielle ou totale solitude. Alors, certes, comme la plupart d’entre nous habitons la ville (plus ou moins grande), cette solitude est toujours « peuplée », comme l’a souligné mon nouvel auteur préféré Camus dans ses Carnets. Mais peuplée ou pas, la solitude est trop souvent l’éteignoir de toutes vos ambitions de sorties, de séduction et – osons dire le mot – de drague.

L’intelligence sociale n’est pas d’attendre d’avoir un réseau de fou pour sortir, mais de faire avec ce qu’on a

Et ce qu’on a, parfois (souvent ?) c’est la solitude. Elle existe. Qu’elle corresponde à une réalité ou pas (que vous soyez entouré à cet instant précis ou pas), peu importe : c’est la sensation qui prime. Si vous vous sentez seul, alors vous êtes seul. Et dès lors que faire ?

Vous pouvez vous « fourrer » avec le premier venu (tactique de petites filles, toujours l’une chez l’autre au point qu’on se demande si elles savent encore qui est qui). Ou vous pouvez vous comporter comme un homme, c’est à dire

  1. faire avec,
  2. agir quand même,
  3. et sortir tout seul.

SI VOUS NE SAVEZ PAS SORTIR SEUL, ALORS VOUS ÊTES HANDICAPÉ SOCIALEMENT

Comment sortir seul ?

1 an vs 10 ans

J’ai passé la soirée d’hier (samedi) à Rome en compagnie de deux Ukrainiennes et (plus intéressant) d’un Grec émigré à Londres (vous suivez ?)

Interrogé sur les différences entre la vie à Athènes et à Londres, il m’expliquait qu’il avait fait plus de rencontres en 1 an dans sa ville d’adoption, qu’en 10 dans son propre pays, et ce en dépit de l’obstacle de la langue et du fait qu’il repartait de zéro, ce qui l’a « condamné » plus d’une fois à sortir seul. Et cette « condamnation », il en est maintenant persuadé, s’est avérée une bénédiction.

Savoir gérer la solitude et sortir seul est (paradoxalement) la clef de l’épanouissement social

Parmi ce que vous allez apprendre dans ce séminaire

  • sortir seul : où ? comment ?
  • comment trouver les endroits qu’on aime ?
  • l’état d’esprit indispensable pour gérer les moments de solitude
  • courtoisie indispensable de celui qui est seul
  • les meilleurs conseils des expat’s pour se faire un réseau, vite
  • exploiter à 200% le circonstanciel
  • que ne surtout pas faire si vous êtes sorti seul
  • gérer les couples quand on est seul
  • l’intérêt des relations superficielles (pourquoi vous devez en avoir quand même)
  • comment franchir les barrières sociales et nouer des contacts hors de votre milieu d’origine (très important à moins d’être – comme je l’ai entendu récemment dans la bouche d’un client d’un très chic magasin de la Rive Gauche – « né dans le cachemire »)
  • les principes de la « street session » sont-ils transférables à l’abordage des amis hommes ?
  • comment concilier sorties seules et travail salarié lorsqu’on travaille beaucoup ?
  • liste loin d’être exhaustive…

Vos bénéfices à suivre ce séminaire

  1. assumer de sortir seul, c’est sexué
  2. affrontez de face les inévitables moments de solitudes et développez votre courage et votre force mentale en brisant vraiment dans vos routines
  3. ne dépendez que de vous. Sortez de bisounours-land, tous vos amis ne vous veulent pas du bien, loin de là ! Je connais bon nombre d’hommes qui deviendraient blancs comme des linges s’ils entendaient ce que leur « amis » pensent réellement d’eux en leur absence. L’ »entraide » tant rêvée, la camaraderie de roman, tout ça n’est ni « naturel » ni « évident », a fortiori lorsqu’il est question de séduction. Chaque seconde dans le monde des centaines (milliers ?) d’ « amis » se sabrent mutuellement dans le dos pour des questions de femmes, d’ego ou d’argent. Vous ne me croyez pas ? Encore une fois, sortez de bisounours land et apprenez qu’en matière de séduction vous ne devez dépendre que de vous.
  4. que vous ayez essuyé les bancs de l’école jusqu’à 16 ans ou bien jusqu’à 30, nos séminaires sont les cours les plus intéressants auxquels vous ayez assistés, et vous le savez

TÉMOIGNAGES (EXTRAITS DU FORUM)

Témoignage 1

« Je me suis rendu compte sans grande surprise que je faisais quelques unes de mes sorties seul dans les conditions les plus difficiles (petite ville, pendant le weekend, aux mauvais endroits). Tellement difficiles que même Stéphane ne conseille pas vraiment ce type d’expérience.

Voici donc en ce qui me concerne les quelques perles:

  • les scénarios. Je me suis rendu compte qu’un de ceux que j’avais utilisé et trouvé génial sur le moment (d’ailleurs évoqué par un participant pendant le séminaire) donnait une image neutre de moi et était risqué pour la suite. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire quand j’ai entendu celui de Stéphane en me disant tout fort « Ah oui quand-même… »
  • l’économie des lieux de sortie. Ce concept a reflété complètement quelques unes de mes expériences, et je n’avais pas réussi à mettre le doigt dessus. Maintenant je sais quels lieux éviter, chercher, et…
  • comment les trouver. Les conseils simples il est vrai, mais personnellement, je n’avais pensé qu’à un seul d’entre eux. Je choisissais en fait mes lieux en fonction d’un mauvais critère. En plus les conseils, sont faciles à appliquer, bien que certains demandent un certain investissement en temps (pas en argent du tout). Mais de toute évidence, une fois qu’on a fait ce travail et qu’on sait donc où aller, on ne peut pas avoir peur de sortir seul, c’est impossible, puisque la pression sociale sera au minimum. En bref, je sous-estimais la problématique du lieu, qui en fait conditionne énormément de choses (si ce n’est tout), et ça j’étais loin de m’en douter. Et évidemment je ne fais pas référence au style/design, du lieu, ni des gens qui le fréquentent, ce serait trop basique »

Témoignage 2

« Bien longtemps que je n’avais pas participé à un séminaire. Souhaitant m’orienter vers une expatriation dans un avenir très proche, ce séminaire m’intéressait fortement en touchant de plein cœur ma problématique et mes interrogations du moment.

La question étant de voir les choses sous un angle nouveau et de rendre consistant ce sentiment de légitimité à être/sortir/se retrouver ponctuellement seul, tout simplement.

A la question de savoir si j’y ai trouvé mon compte, je répondrai en citant une partie des thèmes qui ont fait tilt:

  • Les concepts de la solitude et du dépeuplement (pragmatiques et non wikipédien) et les leviers opérationnels sur lesquels travailler pour les gérer et sortir de la boucle (l’aura négative) dans laquelle ils sont liés.
  • Les scénarios de résistance aux pressions sociales, pressions évidemment différentes en fonctions des lieux, des heures et des circonstances.
  • Des conseils pour défricher les nouveaux endroits: en quoi est-ce fondamental de devenir un défricheur, qu’est-ce qu’un bon endroit pour sortir seul?
  • L’état d’esprit pour gérer les moments de solitude ponctuelle (une soirée) et comment gérer les périodes de dépeuplement plus prolongés (expatriation).

Bref, comme d’habitude, de la qualité et du contenu qui ouvre de nouvelles perspectives. Merci Stéphane »

    Avis à propos du produit
    0
    1★
    0
    2★
    1
    3★
    19
    4★
    49
    5★
    9.4/10


    Basé sur 69 avis

    • SAMMY S.
      Publié le mai 16, 2021 à 2:38
      4

      Des conseils très pertinents comme d’habitude avec Stéphane, alliés à une vision pragmatique et sans concession de la problématique. Idéal probablement dans le cadre d’une expatriation prochaine.

    • Ludovic L.
      Publié le avril 14, 2021 à 6:26
      5

      Excellent séminaire, une pluie de bons conseils. Cependant, vu l’actualité post 2020, certains points comme les sorties restaux/bars sont devenus par la force des choses obsolètes, mais qui aurait pu prévoir… Il suffira alors de s’imbiber de l’état d’esprit pour ne pas dire la philosophie du séminaire afin d’adapter ces points aux nouvelles contraintes du moment. Je recommande en tout cas.

    • Benoit M.
      Publié le avril 8, 2021 à 10:59
      5

      Un contenu qui permet de bien comprendre comme il est très simple de se construire une vie riche en rencontres où qu’on soit.

    • Steven W.
      Publié le mars 24, 2021 à 8:43
      5

      Dans ce séminaire, pas de blabla, on a les bases et on est directement dans le concret, tout ce qui est explique est utile directement.

    • Gauthier L.
      Publié le mars 3, 2021 à 9:51
      5

      Séminaire concret et pragmatique. Les concepts et idées demandent un peu de travail pour se les approprier, et une paire de c******* pour les appliquer.

    • Xabi A.
      Publié le février 9, 2021 à 11:00
      5

      Gérer la solitude et agir/sortir en dépit de … Dans la continuité d’Intelligence Sociale I !’

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Séminaires complémentaires recommandés

    intelligence sociale

    Intelligence sociale

    4.59 sur 5 sur 143 avis
    Objectifscomprendre et mettre à profit les règles tacites de la vie en société pour mieux s'adapter au réel
    175€

    Etre un leader

    4.68 sur 5 sur 72 avis
    Objectifscomprendre et savoir utiliser les techniques des leaders pour les appliquer à sa propre existence et devenir plus influent et plus attirant
    175€